Conditions d'éligibilité des entreprises


Profil des entreprises :

Toutes les entreprises du secteur formel peuvent en bénéficier sauf si leurs emplois font l'objet d'autres programmes publics tels que ceux de la santé, de l'éducation et de l'agriculture.
Spécificités des entreprises :
A titre principal et pour impulser leur croissance, seront bénéficiaires, les entreprises présentant le profil suivant :

  • les microentreprises, définies comme des entreprises qui emploient en permanence moins de 10 personnes et qui réalisent un chiffre d’affaires annuel hors taxes inférieur ou égal à 30 millions de francs CFA ;
  • les petites entreprises, définies comme des entreprises qui emploient en permanence plus de 30 personnes et moins de 50 personnes et qui réalisent un chiffre d’affaires annuel hors taxes supérieur à 30 millions de francs CFA et inférieur ou égal à 150 millions de francs CFA;
  • les moyennes entreprises, définies comme des entreprises qui emploient en permanence plus de 50 personnes et moins de 200 personnes et réalisant un chiffre d’affaires annuel hors taxes supérieur à 150 millions de francs CFA et inférieur ou égal à 2 milliard de francs CFA.

Critères d’éligibilité :

  • Être une entreprise publique ou privée légalement constituée ;
  • Avoir exercé pendant une année au moins et dûment justifiée ;
  • Être à jour de ses obligations fiscales et sociales ;
  • S’inscrire sur la plateforme digitale du PSIE.
  • Avoir exprimé ses besoins en ressources humaines via la plateforme digitale ;

Critères de sélection :

  • Le besoin en personnel en lien avec l’activité de l’entreprise ;
  • Les capacités suffisantes (administratives, techniques, logistiques…) pour l’encadrement des bénéficiaires ;
  • L’engagement à identifier et à rendre disponible un encadreur au profit du/des allocataires (tuteur, mentor).

Engagements de l’entreprise d’accueil :

  • Assurer par les moyens appropriés (tutorat, mentorat, atelier/séminaire thématique d’apprentissage de courte durée, etc.) l’encadrement technique et/ou professionnel du ou des allocataires mis à sa disposition en vue d’accroître leur employabilité.
  • Prendre en charge les salaires des allocataires dont elle bénéficie au titre de la seconde année, l’Etat prenant en compte le paiement des charges sociales et fiscales (VPS, IPTS et CNSS) desdits allocataires.
  • Assurer le suivi du séjour en immersion du personnel et faire un compte rendu périodique des progrès ou des difficultés éventuelles.